TOUT SAVOIR DE L’EFFICACITÉ PERSONNELLE

L’efficacité personnelle est un terme utilisé dans l’univers de la psychologie.
La théorie de ce sentiment s’emploie dans divers domaines tels que le travail, l’éducation, la santé, le sport, etc.
Lorsqu’il est maîtrisé, il est source de réussite et de motivation pour avancer et améliorer sa productivité.

confidence-

Les deux facettes de l’efficacité personnelle

“L’auto-efficacité” peut se présenter en deux formes. Quand elle est haute (positive), elle devient un levier pour décupler la confiance en soi et booster le développement personnel. Elle devient donc, un facteur de réussite.
Dans le cas contraire, une efficacité personnelle basse (négative) mène tout droit à l’échec tout en favorisant les pensées négatives. Perte de confiance en soi, repli, démotivation, la personne se retrouve alors bloquée par de multiples émotions qu’il a du mal à gérer.
Voyons ensemble les différents points que l’on peut distinguer sur l’efficacité personnelle et comment favoriser son bien-être pour être plus productif.
Le but de cet article, est de trouver les clés qui sommeillent en chacun de nous et qui permettent d’accéder à nos émotions. Ces derniers sont déterminants dans les choix que l’on fait chaque jour !

Self-efficacy
Self-efficacy

Les deux facettes de l’efficacité personnelle

“L’auto-efficacité” peut se présenter en deux formes. Quand elle est haute (positive), elle devient un levier pour décupler la confiance en soi et booster le développement personnel. Elle devient donc, un facteur de réussite.
Dans le cas contraire, une efficacité personnelle basse (négative) mène tout droit à l’échec tout en favorisant les pensées négatives. Perte de confiance en soi, repli, démotivation, la personne se retrouve alors bloquée par de multiples émotions qu’il a du mal à gérer.
Voyons ensemble les différents points que l’on peut distinguer sur l’efficacité personnelle et comment favoriser son bien-être pour être plus productif.
Le but de cet article, est de trouver les clés qui sommeillent en chacun de nous et qui permettent d’accéder à nos émotions. Ces derniers sont déterminants dans les choix que l’on fait chaque jour !

Une petite définition de l’efficacité personnelle

Tout d’abord, le sentiment d’efficacité personnelle ou “self-efficacy” est un concept mis en lumière par Albert Bandura, un psychologue canadien.
Selon l’expert en psychologie, ce terme désigne l’habileté de chacun à affronter des situations et à parvenir à ses fins.
Cela se manifeste par une énergie mentale qui permet de développer une capacité à surmonter les obstacles qui se présentent et à réussir les projets que l’on entreprend.
C’est une attitude nécessaire dans la vie professionnelle que personnelle. C’est en quelque sorte la motivation de chacun.
Tous ces points impactent grandement sur l’estime de soi, ainsi que sur les comportements et la mentalité de la personne.
En effet, lorsqu’on arrive à accomplir un exploit et à atteindre ses objectifs, on se donne une valeur. Une situation qui fait ressentir une sensation de bien-être.
Ce sentiment représente un grand facteur pour agir, pour déployer des efforts, pour persévérer et rester motivé pour son développement personnel. Toutefois, le cas contraire peut aussi avoir lieu.
On distingue deux manifestations de l’efficacité personnelle : haute et basse.

1
Psychology
1
Psychology

Une petite définition de l’efficacité personnelle

Tout d’abord, le sentiment d’efficacité personnelle ou “self-efficacy” est un concept mis en lumière par Albert Bandura, un psychologue canadien.
Selon l’expert en psychologie, ce terme désigne l’habileté de chacun à affronter des situations et à parvenir à ses fins.
Cela se manifeste par une énergie mentale qui permet de développer une capacité à surmonter les obstacles qui se présentent et à réussir les projets que l’on entreprend.
C’est une attitude nécessaire dans la vie professionnelle que personnelle. C’est en quelque sorte la motivation de chacun.
Tous ces points impactent grandement sur l’estime de soi, ainsi que sur les comportements et la mentalité de la personne.
En effet, lorsqu’on arrive à accomplir un exploit et à atteindre ses objectifs, on se donne une valeur. Une situation qui fait ressentir une sensation de bien-être.
Ce sentiment représente un grand facteur pour agir, pour déployer des efforts, pour persévérer et rester motivé pour son développement personnel. Toutefois, le cas contraire peut aussi avoir lieu.
On distingue deux manifestations de l’efficacité personnelle : haute et basse.

2
EFFICIENCY

La mentalité d’un individu avec une haute efficacité personnelle

La mentalité d’un individu avec une haute efficacité personnelle

Une efficacité personnelle haute représente tout ce qui est positif en vue d’atteindre le succès.
Les individus avec ce type d’auto-efficacité ne restent pas bloqués sur les problèmes, quelle que soit leur difficulté. Au contraire, cette situation leur donne l’occasion de relever le défi et surmonter les obstacles.
Ceux sont généralement des personnes qui développent une concentration maximale afin d’être plus productif et préparées à ce genre d’événement.
Par ailleurs, ils accordent aussi de l’intérêt dans les tâches qu’ils effectuent en étant impliqués et motivés. Bien entendu, cela ne les empêche pas de connaître des échecs et des déceptions.
Mais, ils en prennent leçon et ne se focalisent pas sur ces points négatifs en mettant en place un nouveau plan d’action, plus compétent que le précédent. Le plus important pour les personnes qui ont une efficacité professionnelle personnelle élevée est d’atteindre son but.

3

Les comportements d’un individu avec une basse efficacité personnelle

D’un autre côté, les individus qui développent une efficacité personnelle basse sont tout le contraire que ceux cités précédemment.
En premier lieu, ces personnes ont tendance à fuir les situations difficiles et les tâches compliquées. Elles ne se donnent pas la chance de se prouver qu’elles sont capables de les dompter. En effet, elles sont persuadées de ne pas avoir les compétences nécessaires pour gérer ces situations.
Tout cela altère l’image que l’on a de soi-même et la productivité personnelle.
En outre, les individus qui ont une efficacité personnelle basse sont connus pour leur pessimisme. Ils se recentrent sur les échecs et ne croient plus en eux pour régler un problème.
Dans le contexte professionnel, l’auto-efficacité basse favorise le stress au travail et rend les journées de travail très éprouvantes. Par ailleurs, ce type de comportement est un des facteurs de dépression.

D’un autre côté, les individus qui développent une efficacité personnelle basse sont tout le contraire que ceux cités précédemment.
En premier lieu, ces personnes ont tendance à fuir les situations difficiles et les tâches compliquées. Elles ne se donnent pas la chance de se prouver qu’elles sont capables de les dompter. En effet, elles sont persuadées de ne pas avoir les compétences nécessaires pour gérer ces situations.
Tout cela altère l’image que l’on a de soi-même et la productivité personnelle.
En outre, les individus qui ont une efficacité personnelle basse sont connus pour leur pessimisme. Ils se recentrent sur les échecs et ne croient plus en eux pour régler un problème.
Dans le contexte professionnel, l’auto-efficacité basse favorise le stress au travail et rend les journées de travail très éprouvantes. Par ailleurs, ce type de comportement est un des facteurs de dépression.

Les principaux piliers au développement de l’efficacité personnelle

4
4

Les principaux piliers au développement de l’efficacité personnelle

Les réalisations accomplies par la personne

Le fait de constater les résultats et les expériences, que ceux soient positifs ou négatifs, est un élément qui constitue l’auto-efficacité. Ces points influent grandement le sentiment d’efficacité personnelle.
Les expériences réussies augmentent l’efficacité du travail. Parmi les éléments qui entrent en compte pour favoriser ce sentiment, on distingue les efforts décuplés pour atteindre le but, les moments de galère et la maîtrise personnelle d’une liste de tâches.
Par extension, cela permet aussi d’avoir envie de relever des défis encore plus grands et d’aller encore plus loin dans un projet. En revanche, les échecs diminuent ce sentiment.

Les exemples d’accomplissement dans la société

La seconde source du sentiment d’efficacité personnelle se trouve dans la société. Il s’agit de l’observation des autres.
Ces personnes qui se trouvent autour de soi connaissent aussi le succès.
Le fait de voir les gens porter haut leurs projets et atteindre leurs objectifs en surmontant les difficultés fait aussi ressentir un sentiment de réussir de son côté.
Ici, l’expression “Les autres y arrivent, pourquoi pas moi ?” prend tout son sens. Dans le cas contraire, la constatation d’un échec chez les autres amène à douter de son efficacité personnelle.

La conviction et l’encouragement

Ensuite, il y a la persuasion sociale qui se manifeste de manière verbale. Là, on parle des encouragements, mais aussi des découragements.
Ce troisième pilier qui constitue l’efficacité personnelle regroupe les conseils, les avertissements et les interrogations qui viennent des autres.
Tous ces éléments font que la personne concernée croit qu’il peut réaliser son objectif. Bien entendu, le cas contraire peut aussi avoir lieu en décourageant la personne. Par ailleurs, en règle générale, il est plus facile de rabaisser l’efficacité personnelle que de l’augmenter.

Les réactions psychologiques

En dernier lieu, les réactions psychologiques représentent aussi une source du sentiment d’efficacité personnelle.
Il faut savoir que l’on se fie aussi à ses émotions pour entamer une nouvelle aventure, un projet.
Ces sensations sont ainsi influentes sur la capacité à réaliser ces derniers.
À titre d’exemple, l’anxiété, une mauvaise gestion du stress ou bien une autre émotion “négative” mène à une efficacité personnelle basse.
En d’autres termes, la personne doute de ses compétences à cause d’une mauvaise gestion de ses émotions. Un grain de sable qui risque de mener à l’échec : un entretien d’embauche non concluant, une présentation ratée, un discours flou, etc.

Les réalisations accomplies par la personne

Le fait de constater les résultats et les expériences, que ceux soient positifs ou négatifs, est un élément qui constitue l’auto-efficacité. Ces points influent grandement le sentiment d’efficacité personnelle.
Les expériences réussies augmentent l’efficacité du travail. Parmi les éléments qui entrent en compte pour favoriser ce sentiment, on distingue les efforts décuplés pour atteindre le but, les moments de galère et la maîtrise personnelle d’une liste de tâches.
Par extension, cela permet aussi d’avoir envie de relever des défis encore plus grands et d’aller encore plus loin dans un projet. En revanche, les échecs diminuent ce sentiment.

Les exemples d’accomplissement dans la société

La seconde source du sentiment d’efficacité personnelle se trouve dans la société. Il s’agit de l’observation des autres.
Ces personnes qui se trouvent autour de soi connaissent aussi le succès.
Le fait de voir les gens porter haut leurs projets et atteindre leurs objectifs en surmontant les difficultés fait aussi ressentir un sentiment de réussir de son côté.
Ici, l’expression “Les autres y arrivent, pourquoi pas moi ?” prend tout son sens. Dans le cas contraire, la constatation d’un échec chez les autres amène à douter de son efficacité personnelle.

La conviction et l’encouragement

Ensuite, il y a la persuasion sociale qui se manifeste de manière verbale. Là, on parle des encouragements, mais aussi des découragements.
Ce troisième pilier qui constitue l’efficacité personnelle regroupe les conseils, les avertissements et les interrogations qui viennent des autres.
Tous ces éléments font que la personne concernée croit qu’il peut réaliser son objectif. Bien entendu, le cas contraire peut aussi avoir lieu en décourageant la personne. Par ailleurs, en règle générale, il est plus facile de rabaisser l’efficacité personnelle que de l’augmenter.

Les réactions psychologiques

En dernier lieu, les réactions psychologiques représentent aussi une source du sentiment d’efficacité personnelle.
Il faut savoir que l’on se fie aussi à ses émotions pour entamer une nouvelle aventure, un projet.
Ces sensations sont ainsi influentes sur la capacité à réaliser ces derniers.
À titre d’exemple, l’anxiété, une mauvaise gestion du stress ou bien une autre émotion “négative” mène à une efficacité personnelle basse.
En d’autres termes, la personne doute de ses compétences à cause d’une mauvaise gestion de ses émotions. Un grain de sable qui risque de mener à l’échec : un entretien d’embauche non concluant, une présentation ratée, un discours flou, etc.

5

Les différentes méthodes pour accroître son efficacité personnelle

 

 

 

Lister vos expériences réussies

Pour commencer, vous allez devoir lister vos expériences réussies. C’est une étape classique dans une formation développement personnel.
Le but est de se focaliser sur les points positifs et se persuader que vous êtes capable de faire quelque chose. Cela vous inspirera pour de nouveaux projets, et vous donnera toute la motivation que vous recherchiez.
En voyant vos succès, vous allez avoir les idées plus claires et prendre confiance en vos capacités à gérer les problèmes.
En effet, il arrive souvent que l’on ait une image pas très flatteuse de soi-même, qui est pourtant loin de la réalité.
En outre, si vous avez du mal à énumérer toutes vos réussites, vous pouvez faire appel à un de vos proches, une amie, un parent, une sœur, un oncle, etc.

Souvent on est dur avec soi-même et il arrive que l’on ne se rende pas compte des belles choses que nous avons accompli. Cela peut être quelque chose de bénin (petites victoires) comme de grands événements.
Peu importe l’essentiel est de pouvoir lister toutes ces choses dont vous avez mené à bien de A à Z.
D’autre part, pensez aussi à faire une liste de vos domaines de prédilection, vos talents, vos points forts, vos qualités, etc. Comme avant, vous avez aussi la possibilité de solliciter un proche pour vous aider.
Cela vous donnera des pistes pour rebondir que ce soit au niveau personnel que professionnel. Après cette première étape, il est temps maintenant de passer au niveau suivant.

Lister vos expériences réussies

Pour commencer, vous allez devoir lister vos expériences réussies. C’est une étape classique dans une formation développement personnel.
Le but est de se focaliser sur les points positifs et se persuader que vous êtes capable de faire quelque chose. Cela vous inspirera pour de nouveaux projets, et vous donnera toute la motivation que vous recherchiez.
En voyant vos succès, vous allez avoir les idées plus claires et prendre confiance en vos capacités à gérer les problèmes.
En effet, il arrive souvent que l’on ait une image pas très flatteuse de soi-même, qui est pourtant loin de la réalité.
En outre, si vous avez du mal à énumérer toutes vos réussites, vous pouvez faire appel à un de vos proches, une amie, un parent, une sœur, un oncle, etc.

Souvent on est dur avec soi-même et il arrive que l’on ne se rende pas compte des belles choses que nous avons accompli. Cela peut être quelque chose de bénin (petites victoires) comme de grands événements.
Peu importe l’essentiel est de pouvoir lister toutes ces choses dont vous avez mené à bien de A à Z.
D’autre part, pensez aussi à faire une liste de vos domaines de prédilection, vos talents, vos points forts, vos qualités, etc. Comme avant, vous avez aussi la possibilité de solliciter un proche pour vous aider.
Cela vous donnera des pistes pour rebondir que ce soit au niveau personnel que professionnel. Après cette première étape, il est temps maintenant de passer au niveau suivant.

Rayer les faux jugements sur soi

Les faux jugements que l’on a sur soi-même font encore plus de mal comparé à la perception portée par les autres. Parmi les “Je n’ai aucun talent”, “Personne n’a le droit à l’erreur”, “Je n’en suis pas capable”, “Je ne suis pas à la hauteur” et pleins d’autres encore, la liste est longue. Croyez-en vous !
On a chacun quelque chose à apporter sur cette terre. Vous pouvez même essayer le Yoga. Ce genre d’activité est parfait pour faire le vide, se concentrer et retourner aux sources.
On se dit trop souvent de mal sur soi-même. En continuant à penser de la même façon, le sentiment d’efficacité personnelle ne pourra pas s’élever.

Ce genre de réflexion est souvent faux. La réalité en est autrement. Heureusement, vous avez la possibilité d’améliorer la situation en posant sur papier tout ce dont vous avez fait pour vous et les autres jusqu’à maintenant. Retournez-vous et regardez votre parcours.
Quelque soit le chemin que vous ayez pris, soyez toujours fière de votre passé, c’est ce qui vous détermine à l’heure d’aujourd’hui.
Vous pouvez d’ailleurs suivre une formation développement personnel en faisant quelques exercices sur vous-même. Ici aussi, il vous faut établir une liste.
Contrairement au cas précédent, vous n’allez pas énumérer les points forts que vous avez. Mettez plutôt les “jugements” que vous avez sur vous-même en noir sur blanc. Ensuite, listez les utilités ainsi que les preuves qui appuient ces pensées négatives. Aucune? Vous ne croyez pas qu’il est temps de se tourner vers des réflexions plus enthousiasmantes à votre propos?

 

 

 

Rayer les faux jugements sur soi

Les faux jugements que l’on a sur soi-même font encore plus de mal comparé à la perception portée par les autres. Parmi les “Je n’ai aucun talent”, “Personne n’a le droit à l’erreur”, “Je n’en suis pas capable”, “Je ne suis pas à la hauteur” et pleins d’autres encore, la liste est longue. Croyez-en vous !
On a chacun quelque chose à apporter sur cette terre. Vous pouvez même essayer le Yoga. Ce genre d’activité est parfait pour faire le vide, se concentrer et retourner aux sources.
On se dit trop souvent de mal sur soi-même. En continuant à penser de la même façon, le sentiment d’efficacité personnelle ne pourra pas s’élever.

Ce genre de réflexion est souvent faux. La réalité en est autrement. Heureusement, vous avez la possibilité d’améliorer la situation en posant sur papier tout ce dont vous avez fait pour vous et les autres jusqu’à maintenant. Retournez-vous et regardez votre parcours.
Quelque soit le chemin que vous ayez pris, soyez toujours fière de votre passé, c’est ce qui vous détermine à l’heure d’aujourd’hui.
Vous pouvez d’ailleurs suivre une formation développement personnel en faisant quelques exercices sur vous-même. Ici aussi, il vous faut établir une liste.
Contrairement au cas précédent, vous n’allez pas énumérer les points forts que vous avez. Mettez plutôt les “jugements” que vous avez sur vous-même en noir sur blanc. Ensuite, listez les utilités ainsi que les preuves qui appuient ces pensées négatives. Aucune? Vous ne croyez pas qu’il est temps de se tourner vers des réflexions plus enthousiasmantes à votre propos?

Se défier d’agir en ayant une efficacité personnelle élevée

Durant cette dernière étape, vous allez faire des actions pour améliorer votre sentiment d’efficacité personnelle. Des défis à relever pour avoir une meilleure image de soi et, à long terme, développer son affirmation de soi et sa personnalité.
Cela vous permettra d’en sortir plus fort et de poser un nouveau cadre à votre vie. Réécrivez enfin vos rêves et aller jusqu’au bout en vous donnant les moyens.

1. Pour commencer, pensez à établir des petits objectifs réalistes à atteindre à court terme. Cela peut être le fait de bien gérer son stress en parlant en public, mettre en place une meilleure organisation du travail, par exemple, ou encore apprendre à se concentrer et arrêter de procrastiner. Sinon, vous avez aussi la possibilité de départager un grand objectif en plusieurs, comme un projet à réaliser petit à petit. Cette technique vous permet de mesurer votre progression et vous convaincre d’atteindre votre but.

come-out-stronger

2. En outre, il est également important d’éviter de se comparer à autrui. On est souvent mener à avoir une efficacité personnelle basse en constatant les exploits établis par les autres. Cependant, cela ne sert à rien puisque chacun avance à son propre rythme, à ses propres rêves, ses compétences et son vécu. Cela doit être un moteur de voir les autres y arriver. Prenez-en de la graine pour accroitre votre motivation dans votre travail.

1. Pour commencer, pensez à établir des petits objectifs réalistes à atteindre à court terme. Cela peut être le fait de bien gérer son stress en parlant en public, mettre en place une meilleure organisation du travail, par exemple, ou encore apprendre à se concentrer et arrêter de procrastiner. Sinon, vous avez aussi la possibilité de départager un grand objectif en plusieurs, comme un projet à réaliser petit à petit. Cette technique vous permet de mesurer votre progression et vous convaincre d’atteindre votre but.

come-out-stronger

2. En outre, il est également important d’éviter de se comparer à autrui. On est souvent mener à avoir une efficacité personnelle basse en constatant les exploits établis par les autres. Cependant, cela ne sert à rien puisque chacun avance à son propre rythme, à ses propres rêves, ses compétences et son vécu. Cela doit être un moteur de voir les autres y arriver. Prenez-en de la graine pour accroitre votre motivation dans votre travail.

3. D’un autre côté, il est également recommandé de prendre de la distance avec les gens qui donnent une mauvaise image de vous-même. Ce conseil est valable concernant les personnes qui vous rabaissent, vous critiquent et qui disent du mal de vous. Ces avis négatifs que portent les autres sur vous n’apportent rien de bon à votre sentiment d’auto-efficacité. Cela va nuir à votre travail, vous serez moins productif et vous serez atteint au final sur tous vos plans émotionnels.À la place, restez près des personnes qui croient en vous et qui vous aident à atteindre vos buts.

4. Ensuite, accordez-vous le droit de commettre des erreurs. Ces dernières représentent de l’expérience et vous permettent de vous améliorer. Puis, elles donnent aussi l’opportunité d’un nouveau point de départ. C’est une étape importante afin d’élever son efficacité personnelle.

3. D’un autre côté, il est également recommandé de prendre de la distance avec les gens qui donnent une mauvaise image de vous-même. Ce conseil est valable concernant les personnes qui vous rabaissent, vous critiquent et qui disent du mal de vous. Ces avis négatifs que portent les autres sur vous n’apportent rien de bon à votre sentiment d’auto-efficacité. Cela va nuir à votre travail, vous serez moins productif et vous serez atteint au final sur tous vos plans émotionnels.À la place, restez près des personnes qui croient en vous et qui vous aident à atteindre vos buts.

4. Ensuite, accordez-vous le droit de commettre des erreurs. Ces dernières représentent de l’expérience et vous permettent de vous améliorer. Puis, elles donnent aussi l’opportunité d’un nouveau point de départ. C’est une étape importante afin d’élever son efficacité personnelle.